Sainte-Marguerite d’Youville


La paroisse

La paroisse sainte-Marguerite d’Youville a été fondée en 1995 de l’union des deux paroisses de Plessisville : la paroisse saint-Calixte et la paroisse Notre-Dame-de-Fatima. La paroisse a conservé ses deux lieux de culte.

Église Saint-Calixte

Messes dominicales : samedi à 16:00 et dimanche à 10:30.

Messes sur semaine : jeudi à 19:30 et vendredi à 9:00.

 

1460, rue saint-Calixte,

Plessisville, Qc

G6L 1P6 (carte)

 

 

 


 

Église Notre-Dame-de-Fatima

Messe dominicale : dimanche à 9:00.

Messe sur semaine : mardi 9:00.

2050, avenue St-Edouard

Plessisville, Qc,

G6L 2L3 (carte)


 

Secrétariat

Heures d’ouverture : Du lundi au vendredi, de 9:00 à 12:00 et de 13:00 à 16:00

 

1460, rue saint-Calixte,

Plessisville, Qc, Ca

G6L 1P6 (carte)

 

Téléphone : (819)362-7318

Télécopieur : (819)362-1228

Courriel : ste-marguerite.sec@cgocable.ca

Histoire de l’église Saint-Calixte

Les travaux de construction de la première église de Plessisville débutent en 1854 pour se terminer en 1856. Au lendemain de l’incendie du 16 mai 1885 qui ravage le lieu de culte, on entreprend dès 1886 la construction d’une nouvelle église selon les plans de l’architecte Louis Caron de Nicolet. Les travaux, confiés à François Archambault de Joliette, sont terminés en 1887. En mai 1896, l’architecte Georges-Émile Tanguay est approché pour réaliser les plans du parachèvement de l’église et les travaux sont confiés à Paquet & Godbout de Saint-Hyacinthe.

Le 28 février 1898, au moment où le parachèvement est en cours de réalisation, un nouvel incendie rase l’église. Les plans de la nouvelle église sont conçus la même année par l’architecte Tanguay et la réalisation, confiée à Paquet & Godbout (maçonnerie et charpente), Langlois et Labrecque (Couverture de métal) et Pouliot & Gervais (vitrage et peinture), est terminée en 1902. L’intérieur est orné de peintures signées par les Soeurs du Bon Pasteur de Québec (1944), de reproductions de tableaux de maîtres, œuvres de l’artiste-peintre Charles Huot et d’une sculpture en bois (saint Calixte) du sculpteur Louis Jobin.

Histoire de l’église Notre-Dame-de-Fatima

Le 10 mars 1946 eut lieu une rencontre historique avec le conseil de Fabrique de Saint-Calixte. M Georges Labrecque se fit le porte-parole des citoyens de la  »station » et fit remarquer que la distance devenait un obstacle sérieux à la pratique de leur religion pour ces gens qui n’avaient pas les moyens de se procurer une automobile.

Déjà un premier pas était franchi vers la réalisation d’un rêve cher à ces pionniers de la première heure. Un site a été acquis, il fallait ensuite penser sur ce site un temple où le peuple de Dieu pourrait se rassembler pour le culte à rendre à son Seigneur. C’est pourquoi on se hâta de préparer les plans de la future chapelle.

L’extérieur de la chapelle a été terminé au cours de l’hiver 1947-1948. Dès le printemps suivant, on reprenait les travaux pour terminer l’intérieur. Les dépenses pour la construction de cette chapelle s’élevaient à environ $40,000.00 et furent défrayées par les paroissiens.

De décembre 1948 jusqu’à septembre 1955, c’est-à-dire jusqu’à l’arrivée du premier curé résident le service et le ministère pastoral furent assumés par les prêtres de la paroisse-Mère, Saint-Calixte. Le 8 août 1955 paraissait un rescrit de l’archevêque de Québec, Mgr Maurice Roy, qui décrétait que la desserte Notre-Dame de Fatima de Plessisville devenait canoniquement une paroisse, et qu’un curé y serait nommé prochainement pour l’administrer et y assurer le ministère pastoral. Le 4 septembre 1955 arrivait dans la paroisse toute novelle, son premier curé, l’Abbé Alphonse Guy.

Notre-Dame de Fatima, une paroisse autonome, avec son propre curé, c’était là la réalisation d’un grand rêve pour les pionniers, pour ceux qui avaient travaillé à la promotion et à la réalisation de ce projet.

La communauté chrétienne de Notre-Dame de Fatima est le fruit de la foi profonde et de la volonté acharnée d’un groupe de chrétiens et de chrétiennes qui ont voulu implanter sur le sol de Plessisville, une autre cellule de la grande Église du Christ.